La crampe de l’écrivain

Crampe de l’écrivain, une pathologie invalidante au quotidien

Quezaco ?

La crampe de l’écrivain est une forme de dystonie de fonction qui touche les muscles du poignet et des doigts.

Quels symptômes ?

Alors que la personne écrivait jusqu’alors sans problème, surviennent tout à coup des difficultés à contrôler le crayon ainsi que des douleurs (poignet, coude, épaule, cou). Cette pathologie perturbe  grandement l’écriture  et a des conséquences psychologiques importantes sur la personne pour qui le geste d’écriture devient une réelle épreuve physique. L’écriture est maladroite, douloureuse et la trace écrite est peu lisible voire illisible.

Qui en souffre ?

L’âge semble être un facteur important.

  • Les jeunes élèves:  une sensibilité génétique pourrait alors être en cause.
  • Les étudiants et les retraités: ce pourrait être la conséquence d’une sur-utilisation de l’écriture chez des personnes ayant développé des mauvaises habitudes gestuelles.

Il y aurait un lien entre la crampe de l’écrivain et la quantité d’écriture. Parmi les professions les plus touchées on rencontre les enseignants, les médecins et les comptables.

Dans certains cas (15 à 20 %), un traumatisme corporel ou psycho­logique peut être à l’origine de la dystonie.

Comment la diagnostiquer ?

Les neurologues sont les mieux placés pour dépister une crampe de l’écrivain.

Comment la soulager ?

On ne guérit pas d’une crampe de l’écrivain; des rémissions spontanées dans les premières années ne sont pas rares ainsi que les rechutes par la suite.

  • Les traitements médicamenteux: il n’existe aucun remède spécifique à la dystonie mais certains médicaments des classes thérapeutiques suivantes peuvent agir sur les symptômes comme les benzodiazépines, les myorelaxants, les antidouleurs et les antiépileptiques. La réponse aux médicaments varie d’une personne à l’autre,
  • Les injections de toxine botulique: la toxine botulique est une neurotoxine qui bloque l’influx nerveux entre le nerf et le muscle, entraînant ainsi une diminution de la force musculaire. On pratique ces injections à intervalles réguliers, dans le muscle atteint qui travaille trop. La toxine le paralyse temporairement (pendant environ 3 mois). Le produit agit efficacement sur la conséquence de la maladie mais pas sur sa cause. Ces injections sont pratiquées par un spécialiste (neurologue, ophtalmologue, ORL), dans des centres spécialisés. Il existe plus d’une centaine de centres dans toute la France, avec comme centre de référence l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
  • La kinésithérapie: elle vient compléter les injections de toxine botulique. Ce travail avec le kinésithérapeute s’inscrit dans la durée et des exercices d’auto-rééducation sont à faire à la maison.La personne doit effectuer des exercices quotidiennement au risque de voir les progrès s’effacer rapidement (les muscles correcteurs doivent être mobilisés tous les jours). La relaxation et la sophrologie viennent compléter cette rééducation très spécifique*.

 

Et la rééducation de l’écriture? 

Sans se substituer aux autres aides spécifiques précédemment vues, la rééducation de l’écriture peut apporter un soulagement aux personnes atteintes de crampe de l’écrivain.

Basée sur des exercices destinés à contrôler le geste, à délier les doigts, à dissocier les muscles en jeu dans l’acte d’écrire, elle est capable de rendre l’écriture plus lisible et moins douloureuse. La personne doit également effectuer des exercices au quotidien, tout comme pour la kinésithérapie**.

*Lors de ma formation de rééducatrice de l’écriture, j’ai eu la chance d’assister à une intervention de Mr Bleton, kinésithérapeute spécialiste de la crampe de l’écrivain. Il reçoit à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, Fondation ophtalmo Rothschild, unité James Parkinson.

**Rééducation de l’écriture: la méthode

Advertisements

Une réflexion sur “La crampe de l’écrivain

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s