Témoignage de Jeanne, 3ème

Jeanne est une collégienne de 3ème très appliquée et soucieuse d’avoir une belle écriture. Lorsqu’elle est venue me voir à la rentrée de septembre 2017, son écriture était d’ailleurs agréable à lire. Quel était le problème alors?

Jeanne, rappelle-moi pourquoi tu es venue me voir il y a à peine deux mois.

Parce que je n’écrivais pas assez vite ; comme je suis en 3ème, il fallait que j’écrive plus vite. Pour pouvoir prendre les cours et être à la même vitesse  que les autres et ne pas passer du temps à recopier les cours que je n’avais pas eu le temps de prendre chez moi en rentrant . (Au petit test de vitesse d’écriture en 1ère séance, Jeanne a écrit à la vitesse d’une élève de cm1…)

Ça t’arrivait souvent de devoir recopier des cours chez toi ?

Oui. A peu près deux cours chaque jour. Des fois ça ne prenait que dix minutes mais des fois c’était plus long. Je recopiais aussi pendant les heures d’étude en utilisant les cours de mes camarades.

Tout ceci te prenait donc énormément de temps et d’énergie, essayer de tenir le rythme de copie et puis de continuer à copier les cours manquants le soir à la maison…

Oui…

Et pour les devoirs sur table ?

Là j’avais le temps de finir mes évaluations.

Quels conseils t’ont aidée à écrire plus vite au cours de la rééducation ?

Quand vous m’avez expliqué comment pencher mes cahiers et aussi de ne pas me contracter au niveau de la main. Dès que vous me l’avez dit, j’ai penché mes cahiers en cours et j’ai moins été crispée sur mon stylo. Le fait d’en prendre conscience m’a beaucoup aidée.

Ce sont des conseils qui t’ont paru évidents ?

Oui, c’est ce qui m’a libérée. Ma main était plus détendue et moi aussi donc (sourire) parce que j’ai tout de suite remarqué que j’écrivais plus vite  installée comme ça (feuille penchée).

Oui, tu écrivais le poignet cassé, la main sur la ligne d’écriture et la feuille bien droite devant toi…Le cocktail parfait pour ralentir l’écriture!

Oui.

Quand je t’ai vue à la 1ere séance, on a parlé du fait que tu tenais beaucoup à « bien écrire », c’est-à-dire avec application. Je t’avais expliqué que lorsqu’on prend des notes de cours, on écrit pour soi ; il est inutile de s’appliquer à l’extrême, il s’agit d’être lisible pour soi et d’être efficace pour écrire au bon rythme. Tu avais du mal à l’entendre au début.

J’ai compris que ça ne servait à rien de perdre du temps à écrire comme ça car je n’allais pas garder mes cours toute ma vie, dans quelques mois ils allaient tous finir à la poubelle (rires) et que personne n’allait les voir. Donc que ça n’était pas très grave de moins s’appliquer.

C’est ça ! Ça n’est pas très grave, l’important c’est de se relire et de suivre le rythme de copie.
Tu as donc fait 2 séances. Est-ce qu’à un moment tu as été lassée par les exercices ?

Oui, les derniers. Écrire les mots en attachant toutes les lettres, c’était difficile…

Et aujourd’hui, comment te sens-tu quand tu écris?

Je me sens bien par rapport aux autres car j’écris comme eux, à la même vitesse. Des fois même je finis avant eux ! Et la je me sens un peu plus fière (sourire).

L’écriture n’est plus un problème ?

Non, plus du tout!

jeanne

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s