Témoignages

Atelier « échanges de pratiques et conseils sur l’apprentissage de l’écriture »:

  • « En recherche d’informations claires pratiques et fonctionnelles pour mes élèves en terme de position de crayon et d’écriture en général, j’ai eu la chance de « tomber » sur le site « boucle d’encre ». J’ai alors contacté Rébecca Gontier et participé à un atelier (avec des collègues qui avaient fait le trajet depuis Marmande!). Rébecca donne des informations précises, avec un matériel qu’elle fait expérimenter, et directement applicables en classe. Grâce à nos échanges, je vais modifier mes demandes à mes élèves, je vais enfin pouvoir les aider de façon bien plus éclairée (en prenant en compte leur position, la position du cahier et le format, la fameuse tenue du crayon…). L’atelier s’est déroulé dans une ambiance très sympathique et a été source de très nombreux échanges. Un grand merci à Rébecca Gontier pour son professionnalisme au service de nos élèves ». Cynthia professeur des écoles spécialisé.
  • « Super moment que je recommande vivement pour tous ceux et celles qui veulent bien faire auprès des enfants dont ils s’occupent ». Nadège, AESH.

 

  • « Je tenais à vous remercier pour l’organisation de cet atelier samedi après-midi. Cela m’a permis de rencontrer des collègues d’horizons différents, partageant avec enthousiasme leurs pratiques et leurs questionnements. Cela m’a confortée dans mon engagement vers des pratiques différentes de l’apprentissage de l’écriture en classe de CP, démarche déjà engagée grâce aux travaux de Céline Alvarez. Cet atelier ma permis de découvrir, par exemple, l’importance de fournir un matériel scolaire (tables et chaises) parfaitement réglé en fonction de chaque enfant ou de faire tout pour s’en rapprocher. Tout ce qui est abordé est très concret et facile à mettre en place en classe pour chacun de nos élèves. J’ai passé un très bon moment. Un grand merci ». Peggy, professeur des écoles.

 

  • « Un grand merci pour cet atelier très enrichissant, qui m’a permis de vraiment réfléchir sur ma pratique de l’apprentissage de l’écriture : posture des enfants, petits exercices, choix des crayons, tenue du crayon, remédiation, … rien n’a été oublié. J’ai particulièrement apprécié l’atmosphère de cet atelier : il y avait beaucoup de bienveillance envers nos erreurs. Sans jugement, la parole était libre et aborder nos questions, nos doutes, nos mauvaises pratiques était facile.
    Cela m’a permis de changer de regard sur certains élèves et d’essayer immédiatement des petits trucs pour les soulager et améliorer leur écriture… et à la rentrée, je vais aborder mon CP avec beaucoup plus de rigueur sur cet apprentissage difficile. » Amélie, professeur des écoles.

 

  • « Un grand merci pour la qualité des infos que tu as partagées avec nous et cet après-midi si enrichissant ». Aurélie, professeur des écoles.

 

  • « Encore merci pour cet atelier très enrichissant! » Alexia, professeur des écoles.

 

  • « Présente samedi j’ai découvert les très riches travaux de Rebecca, je suis repartie la tête pleine d’idées, de réflexions enrichissantes, de réponses à mes nombreuses questions…je recommande et je reviendrai ….c’est certain ! Merci encore Rebecca ». Stéphanie, professeur des écoles.

 

 Lucien 16 ans, 1ère S:

La mère de ce lycéen de 16 ans m’a contactée fin décembre car elle était inquiète: les professeurs de Lucien ne parvenaient plus à le lire et Lucien lui-même avait souvent du mal à se relire. Embêtant à quelques mois du bac français…

1ères séance le 7 janvier …Dernière séance le 1er avril…3 petits mois pour surmonter cet obstacle et partir confiant pour l’épreuve.

Pourquoi es-tu venu me voir Lucien?

Parce que je n’écrivais pas du tout lisiblement et que ça allait être problématique pour mon bac.Et puis quand j’écrivais longtemps, j’avais mal au poignet.

Quand ta mère t’a parlé de rééduquer ton écriture, comment as-tu réagi?

Je trouvais que c’était une bonne idée.

De devoir t’entraîner à la maison ne t’a pas fait peur?

Non, pas vraiment. J’étais partant.

Quels étaient tes objectifs?

Écrire mieux et ne plus avoir mal.

Si on t’avait proposé de venir me voir dès la seconde, tu aurais accepté?

Oui parce que j’en avais besoin.

En primaire, te faisait-on des remarques sur ton écriture?

Oui, on me disait que je n’écrivais pas bien.

Est-ce-qu’un professeur t’a aidé ou proposé un soutien particulier?

Non, jamais personne.

Qu’as-tu pensé des exercices que je t’ai proposés?

Je me disais que ça allait être vraiment des exercices comme quand j’étais petit et c’était ça au début. Ils étaient rapides, 5 minutes par jour alors ça allait. A la fin ,les dernières séries d’exercices c’était plus pénible parce que ça me prenait plus de temps, 10-15 minutes. Je les faisais tous les deux jours environ.

Quand as-tu vu ton écriture s’améliorer?

Après le deuxième rendez-vous ça commençait à être mieux. Et quand j’ai appliqué les conseils comme celui de pencher son cahier, je n’avais plus mal.

Au lycée, tes professeurs ont-ils souligné tes progrès en écriture?

Oui, plusieurs m’ont félicité pour mes efforts.

Te sens-tu prêt et confiant pour le bac français?

Oui. Je pense que c’est mieux l’écriture, ça n’est plus un frein. Je suis complètement satisfait.

lucien

Baptiste, 10 ans, cm1

Je rencontre Baptiste fin novembre 2016 accompagné de sa mère. Il ne sait pas trop ce qui l’attend mais il m’explique rapidement qu’il n’aime pas du tout écrire et que ça lui fait mal…

Tu te souviens de la première fois où tu es venu ?

Oui, c’était avant Noël.

Tu m’avais dit que tu avais mal quand tu écrivais. C’est toujours le cas, après 5 séances ?

Quand j’écris je n’ai plus mal. Des fois, j’ai une douleur sur le côté de la main après avoir écrit.

Après l’effort tu veux dire ?

Oui c’est ça, quand ma main arrête d’écrire. Mais ça n’est pas tout le temps.

La première fois que l’on s’est vus, tu mettais  5 sur 10 à ton écriture et tu avais pour objectif d’arriver à une note de 7 ou 8. Ton objectif est-il atteint?

Presque plus que bon ! Je lui donnerais 8 ou 9 à mon écriture aujourd’hui.

Je suis d’accord avec ça. L’objectif serait-il dépassé?

Oui !

Qu’est-ce-qu’ il te reste à travailler selon toi ?

Un petit peu la vitesse, sinon je crois que je suis assez lisible.

Ta maîtresse a remarqué tes beaux progrès ?

Les premières fois oui. Mais maintenant elle ne me dit plus rien.

Avant de venir aimais-tu écrire ?

Non. C’était comme une petite punition, pas agréable du tout. Maintenant c’est normal, c’est plus un problème. Du coup, j’ai commencé à écrire un livre. Il s’appelle « Un an dans l’espace ». Je l’avais dans ma tête depuis 2 ans au moins. J’avais le début et des fois j’y pensais.

Et qu’est-ce-qui t’empêchait d’écrire ton histoire ?

Écrire pour moi c’était un problème du coup je n’avais pas envie d’écrire mon histoire. Mais maintenant, écrire ça n’est plus trop un problème. Pour l’instant j’ai écrit deux pages.

Qu’as-tu pensé de la rééducation, des exercices ?

Au début, avant de venir te voir, je ne pensais pas que ça allait améliorer autant mon écriture. Ça m’a paru un peu long  trois mois mais ça n’était pas si compliqué que ça finalement !baptiste

Enregistrer